Les enfants tombent. Les adolescents tombent. Les personnes d’âge moyen tombent. Mais, selon plusieurs experts, aucun groupe d’âge ne subit plus de chutes que les personnes âgées.

Selon la Société américaine de gériatrie, environ un tiers des personnes de plus de 65 ans tombent chaque année; la moitié de ces accidents surviennent chez les personnes de 75 ans et plus. Plusieurs de ces chutes provoquent des blessures graves telles que la fracture de la hanche qui est associée à un risque plus élevé de décès prématuré.

Selon Dr Morin, presque toutes ces chutes peuvent être prévenues. C’est ça la bonne nouvelle. En prenant une attitude proactive et en suivant les conseils décrits plus bas, vous pouvez garder le contrôle de votre vie et réduire vos risques de faire une chute qui pourrait hypothéquer votre avenir.

Voyez votre chiropraticien pour un examen clinique

 Est-ce que vous vous sentez aussi vacillant qu’un “weeble”? (Jouet des années ’80 de forme ovoïde ayant un poids dans sa base qui l’empêchait de basculer.) Il est peut- être temps que vous subissiez un examen chiropratique. Les chutes résultent souvent de problèmes d’équilibre dont quelques-uns sont causés par des écarts posturaux. Par exemple, une colonne vertébrale qui est désalignée peut changer le centre de gravité de tout le corps – augmentant le risque de chutes.

Comment la chiropratique prévient-elle les chutes? Les soins chiropratiques réguliers éliminent une condition vertébrale appelée subluxation vertébrale. Ces endroits dysfonctionnels dans la colonne vertébrale surviennent lorsque le mouvement est restreint où les os (vertèbres) sont désalignés. Comme on peut s’y attendre, les subluxations vertébrales sont étroitement liées aux problèmes de posture incluant ceux qui provoquent les chutes, ce qui n’a rien d’étonnant.

Dr Morin corrige les subluxations vertébrales avec des manœuvres douces et efficaces appelées ajustements chiropratiques. La recherche indique que les ajustements chiropratiques favorisent une posture et une santé vertébrale optimales – éloignant tout aussi bien les conditions telles que le mal de dos, le mal de tête, le syndrome du canal carpien, etc.

La recherche indique également que les ajustements chiropratiques éloignent efficacement certaines formes de vertige, une condition qui résulte fréquemment en une chute (UNO 2000; 48:295-301.)

Faites de l’exercice

En plus de vous aider à obtenir une colonne vertébrale en parfaite position, Dr Morin vous aide à faire échec aux chutes en favorisant l’exercice régulier. La faiblesse musculaire étant associée à une probabilité élevée de chutes, plusieurs chiropraticiens suggèrent des entraînements avec des poids.

Des exercices spécifiques – se balancer sur un pied ou tenir l’équilibre sur une « planche d’équilibre » – aident à améliorer la stabilité. L’exercice réduit aussi la pression sanguine élevée, aide à combattre les maladies du cœur et aide aussi à combattre certaines formes de cancer: conditions qui peuvent inclure les étourdissements comme symptôme. À mesure que les étourdissements diminuent, les risques de chutes diminuent également.

Est-ce que la médication augmente vos risques de chutes?

Un grand nombre de médicaments – incluant les médicaments en vente libre – causent des étourdissements, augmentant le risque de chutes. Il est très important de mentionner à votre chiropraticien tous les médicaments que vous prenez.

Éliminez les surfaces glissantes

 Un pourcentage élevé de chutes est imputable aux surfaces glissantes. Identifiez les surfaces lisses dans la maison et dans la cour qui pourraient être glissantes. Lorsque vous aurez identifié les dangers, éliminez-les. Voici quelques suggestions pour vous aider :

  • Posez des chemins d’escalier (caoutchouc ou tapis).
  • Installez de l’éclairage supplémentaire dans les escaliers si nécessaire.
  • Placez des tapis sur les planchers lisses (particulièrement sur le carrelage de la cuisine et de la salle de bains). Si les tapis n’ont pas de dessous antidérapant, pensez à utiliser des bandes adhésives conçues à cet effet.
  • Apposez des bandes adhésives antidérapantes dans le fond des bains et des douches.
  • Durant l’hiver, gardez les perrons, les trottoirs et les allées bien déneigés.
  • Évitez les flaques d’eau sur les trottoirs et les allées.
  • Durant les mois froids, vérifiez les allées, les trottoirs et les entrées de garage afin de vous assurer qu’ils ne soient pas glacés.
  • Allumez les lumières lorsque vous changez de pièce durant la nuit : particulièrement lorsque vous allez de la chambre à coucher à la salle de bains.
  • Gardez les planchers libres de tout objet, jouet et vêtement.
  • Bien fixer les endroits lâches des moquettes. Si votre moquette montre des signes de détérioration, par exemple qu’elle « gondole » et que vous pourriez trébucher, pensez à remplacer cette moquette.

Ayez de l’aide

 Les études démontrent que du soutien supplémentaire pour la marche évite les chutes. Si vous vous sentez instable, pensez à ce qui suit :

  • Investissez dans des souliers de qualité avec de larges semelles pour maintenir l’équilibre.
  • Installez des mains courantes dans les salles de bains, les escaliers et autres endroits où vous circulez souvent.
  • Disposez des meubles solides assez près l’un de l’autre afin de vous fournir des points d’appui partout dans la maison.
  • Ayez une canne dans votre main non dominante.

Échappez au diabète

Êtes-vous à risque élevé pour le diabète? Si oui, vous êtes aussi probablement à risque pour les chutes. Dans une série d’études qui a débuté au début de 1990, James Richardson, MD et des collègues à l’University of Michigan Health System, ont démontré un fort lien entre les chutes et un désordre neurologique associé au diabète appelé neuropathie périphérique (NP).

La NP qui affecte environ 20 pour cent des Américains âgés inhibe la sensibilité dans les pieds et dans les jambes – déplaçant le centre de gravité des patients et initiant les chutes. Par exemple, les patients avec la NP peuvent se tenir sur un pied sans chanceler pour 3,8 secondes comparativement à 32,3 secondes chez les personnes sans NP. De plus, la NP implique une détérioration graduelle de la force musculaire ce qui rend la guérison des blessures causées par une chute plus difficile. Dans les études de M. Richarson, plus de la moitié des sujets avec la NP ont subi une chute en comparaison avec seulement 10 pour cent sans NP.

Vous pouvez prévenir le diabète en limitant les aliments contenant des sucres raffinés, de la farine blanche et des grains transformés. L’obésité augmentant le risque de diabète, il est aussi important de restreindre l’apport calorique total. De plus, l’exercice régulier aide à éloigner la maladie. Si vous suspectez souffrir de diabète (particulièrement si vous avez des antécédents familiaux de diabète, informez-vous auprès de votre chiropraticien au sujet des analyses de taux de sucre dans le sang.

Les chiropraticiens n’aident pas seulement les patients à éviter les maladies, ils travaillent à prévenir toutes conditions douloureuses. Les chutes ne sont qu’un des plusieurs dangers souvent négligés, mais pourtant très courants.

Votre chiropraticien peut vous aider à identifier quel genre de blessures vous risquez avant que vous en ressentiez la douleur. Faites de votre santé une priorité en prenant rendez-vous pour un examen clinique chiropratique dès aujourd’hui.

Mon nom est Marc Morin et je suis chiropraticien à Ste-Dorothée depuis 25 ans. J’ai comme objectif de vous éduquer sur la Chiropratique pour qu’elle puisse jouer un rôle plus actif dans le rétablissement et le maintien de votre santé.

(450) 689-7361

marcmorin@videotron.ca

641 boulevard Samson
Sainte-Dorothée, Laval, QC
H7X 1J9