Vous pensez que vous n’avez pas à vous inquiéter parce que votre enfant subit un dépistage de la scoliose et qu’il ou qu’elle reçoit une évaluation annuelle en milieu scolaire? Pensez-y! Les dernières recherches révèlent qu’en général le dépistage de la scoliose en milieu scolaire est inefficace. Dr Morin est déconcerté par ces rapports et s’efforce d’éduquer la communauté sur les stratégies efficaces de détection de la scoliose.

Qu’est-ce que la scoliose?

La scoliose est une courbure latérale de la colonne vertébrale plus souvent avec une convexité tournée vers la droite dans la partie supérieure du dos et vers la gauche dans le bas du dos bien qu’il existe divers types de courbures. La plupart des personnes ont de très légères courbures scoliotiques qui ne sont pas une menace pour leur santé. Toutefois, chez environ 5% des jeunes âgés de 10 à 14 ans (60% à 80% sont de sexe fémi­nin), ces courbures sont assez graves pour être qualifiées de cas clinique.

La scoliose prédispose les patients à des douleurs au dos, des maux de tête et autres problèmes liés à la posture. Dans les cas graves, la scoliose peut affecter le fonctionnement des organes incluant le cœur.

Qu’est-ce qui ne va pas avec le dépistage en milieu scolaire?

Selon les spécialistes de la colonne vertébrale comme Dr Morin, la détection précoce est la clé pour prévenir l’évolution de la scoliose. Bien que le dépistage en milieu scolaire détecte quelques cas de scoliose à son stade initial, les études démontrent que ces dépistages seuls ne sont pas suffisants. Dans une partie d’étude publiée dans le Journal of the American Association (JAMA), les chercheurs ont examiné minutieusement les données de 2,242 sujets de classe maternelle ou première année à Roches­ter, Minnesota entre 1979 et 1982. Tous les participants avaient subi des dépistages de scoliose, en milieu scolaire de la cinquième année, à la neuvième année.

Un total de 92 enfants ont été référés pour évaluation supplémentaire quoique seulement 74% de ces étudiants ont reçu des suivis chiropratiques ou médicaux. Somme toute, 27 des étudiants référés pour évaluation ont été diagnostiqués avec une scoliose à l’âge de 19 ans. Toutefois, seulement cinq de ces sujets ont été traités pour ce problème. Les auteurs de l’étude ont conclu que le dé­pistage de la scoliose en milieu scolaire est inefficace. Ils insistent plutôt afin que les parents et les praticiens de soins de santé surveillent les jeunes pour d’éventuels signes de scoliose (Journal of the American Medical Association 1999; 282:1427-32).

Qu’est-ce qui ne va pas avec le dépistage de la scoliose en milieu scolaire? Premièrement, ces examens ne sont pas faits par des experts de la colonne vertébrale. Le dépistage de la scoliose en milieu scolaire est plutôt fait par des infirmières scolaires ou par des profes­sionnels formés en médecine générale – et non par des spécialistes de la posture tels que les chiropraticiens. Dans cer­tains cas, le dépistage de la scoliose n’est même pas fait par des professionnels de la santé, mais par des bénévoles ayant seulement quelques heures de formation. De plus, le dépistage en milieu scolaire manque de suivi régulier essentiel pour contrôler la scoliose.

Selon les chercheurs, un troisième problème avec le dépistage en milieu scolaire est le genre de techniques d’évaluation utilisées. Le dépistage est souvent fait rapidement avec, seulement, un ou deux tests. De plus, la recherche récem­ment publiée révèle que « l’outil d’évaluation le plus courant pour ce genre de dépistage, le test Adams (flexion avant du tronc), ne peut être considéré comme un critère sûr de diagnostic pour la dé­tection précoce de la scoliose. » Selon le rapport, le test Adams échoue à détecter un nombre important de scolioses, parti­culièrement s’il est utilisé comme seul moyen de dépistage – comme c’est souvent le cas dans le dépistage en milieu scolaire (Spine 1999; 24:2318-24).

Pour vérifier l’efficacité du test Adams, des chercheurs grecs ont colligé des données de 2 700 étudiants qui avaient subi un dépistage de la scoliose en 1987. Tous les sujets étaient âgés de huit à 16 ans au moment de l’examen qui incluait le test Adams (flexion avant du tronc) de même que trois autres évaluations pour la scoliose. Lors d’un suivi 10 ans plus tard, les chercheurs ont établi que le test Adam a échoué à détecter cinq cas de scoliose. Ce nombre peut sembler faible, mais il est statistiquement significatif, disent les chercheurs.

Signes avertisseurs de scoliose

Une épaule semble être plus haute que l’autre (habituellement l’épaule droite)

Les vêtements pendent inégale­ment

Une hanche est plus proéminente que l’autre

Douleur au dos

Douleur à la hanche

L’article conclut en disant, « on doit s’interroger sur le test de flexion avant du tronc utilisé dans le dépistage de la scoliose en milieu scolaire. »

Le choix idéal pour les vérifications de posture de votre enfant

 

Des vérifications régulières de la posture faites par des experts sont essentielles pour détecter la scoliose à son tout début. Les chiropraticiens sont le choix idéal pour mener ces évaluations importantes. Pourquoi les chiropraticiens sont-ils des experts pour détecter la scoliose? Voici quelques raisons :

Les chiropraticiens sont des experts de la colonne vertébrale

Les chiropraticiens passent des années de leurs longues études concentrés sur la maîtrise des désordres vertébraux. Résultat : les chiropraticiens sont spécialisés dans l’alignement de la colonne vertébrale. Pensez simplement : que font les chiropraticiens durant la plupart de leurs journées? Ils examinent les colonnes vertébrales de leurs patients et corrigent les désalignements de la posture. À cause de leurs contacts constants avec les colonnes vertébrales, les chiropraticiens sont extrêmement sensibles aux subtiles anormalités de la colonne vertébrale incluant celles associées à la scoliose.

Les chiropraticiens ont une vue globale

Une vérification chiropratique de la posture comprend beaucoup plus qu’un ou deux tests rapides. Les chiropraticiens mènent des évaluations exhaustives et des suivis de contrôle pour s’assurer que leurs patients sont en super forme.

Les chiropraticiens concentrent leurs efforts sur la prévention

Les chiropraticiens considèrent les facteurs de risque de scoliose et autres désordres infantiles de la colonne vertébrale et tra­vaillent à les prévenir. En fait, les chiropraticiens sont les précurseurs pour la sensibilisation ergonomique chez les jeunes d’âge scolaire. Par exemple, les chiropraticiens éduquent leurs jeunes patients sur la manutention sécuritaire du sac à dos et les méthodes ergonomiques pour étudier ou travailler à l’ordinateur – stratégies qui peuvent diminuer énormément chez un jeune les risques de plusieurs désordres incluant les maux de tête, les maux de dos et le syndrome du canal carpien.

Les chiropraticiens ont une approche holistique

La philosophie chiropratique du bien-être soutient que le corps travaille comme un système global plutôt qu’un fatras de parties isolées. Par conséquent, les chiropraticiens s’occupent de la personne tout entière, non seulement de la colonne vertébrale ou de n’importe quelle autre condition. Le résultat est une approche révolutionnaire vers le bien-être, une approche qui suscite de profonds changements dans la vie de plusieurs patients.

Prenez rendez-vous dès aujourd’hui pour une vérification chiropratique de la posture de votre enfant

La meilleure défense contre la scoliose est une vérification régulière de la posture faite par votre chiropraticien. Qu’arrivera- t-il si votre chiropraticien détecte une scoliose? Dans plusieurs cas, votre chiropraticien peut traiter la scoliose alors que des cas plus graves peuvent être référés à d’au­tres professionnels. Dans tous les cas, la clé est la détection précoce. Alors, ne tardez pas, prenez rendez-vous dès aujourd’hui pour votre jeune enfant pour une évaluation chiropratique de la posture.

Mon nom est Marc Morin et je suis chiropraticien à Ste-Dorothée depuis 25 ans. J’ai comme objectif de vous éduquer sur la Chiropratique pour qu’elle puisse jouer un rôle plus actif dans le rétablissement et le maintien de votre santé.

(450) 689-7361

marcmorin@videotron.ca

641 boulevard Samson
Sainte-Dorothée, Laval, QC
H7X 1J9