Foire aux questions 2017-09-08T21:44:08+00:00

Foire aux questions

« J’ai fait mon cours en éducation physique à l’Université de Montréal en 1983. Mon copain qui suivait déjà un cours en chiropratique m’a initié à cette science qui était nouvelle pour moi. Je suis donc parti pour étudier au Canadian Memorial Chiropratic College à Toronto. Ce fut une expérience extraordinaire.

Aujourd’hui, j’ai comme objectif de vous éduquer sur la chiropratique afin de vous motiver à jouer un rôle plus actif dans le rétablissement et le maintien de votre santé. »

Dr. Morin

Le mot « chiropraticien » vient du grec et signifie « fait avec les mains ».

La chiropratique est fondée sur le fait scientifique suivant : le système nerveux impose son contrôle à toutes les cellules, tissus, organes et systèmes du corps. Si cet équilibre est altéré, un dérèglement du système nerveux pourra provoquer des problèmes. La chiropratique vise le recouvrement et le maintien de la santé humaine, via l’interaction des systèmes nerveux, musculaires et squelettiques. Elle porte son attention sur le diagnostic, le traitement et la prévention des maladies qu’elle peut influencer grâce à son approche.

La chiropratique centre sa philosophie, son art et sa science sur le maintien de l’homéostasie (équilibre) du corps humain et sur la capacité innée de guérison naturelle. Elle ne se contente pas uniquement sur les symptômes ou la douleur, mais cherche à identifier et soigner la cause du problème.

Le champ d’expertise du chiropraticien touche les systèmes nerveux, musculaire et squelettique. Il possède également la capacité de prescrire des exercices thérapeutiques, de fournir des informations nutritionnelles et de suggérer des changements d’habitude de vie. Il est en mesure d’établir, pour chaque patient, un plan de traitement, de réadaptation et de prévention en vue de maintenir une santé optimale.

Au Québec, le futur chiropraticien doit compléter un doctorat de premier cycle de cinq ans à l’Université du Québec à Trois-Rivières et effectuer 18 mois de clinique sous supervision en milieu universitaire avant d’obtenir le droit de s’inscrire aux examens de l’Ordre des chiropraticiens du Québec. C’est seulement après la réussite de ces examens que le docteur en chiropratique peut finalement recevoir des patients de façon autonome.

Votre colonne vertébrale a trois fonctions principales. La première est de permettre le mouvement via les 24 vertèbres mobiles. La seconde est de soutenir les membres supérieurs et inférieurs au tronc. La troisième fonction, essentielle au maintien de la vie, est de protéger le système nerveux.

Des lésions que l’on appelle SUBLUXATIONS peuvent interférer dans la capacité de la colonne vertébrale à effectuer une de ces trois fonctions. Ces subluxations se présentent comme des anomalies du mouvement normal et/ou de l’alignement idéal de certaines vertèbres. Elles causent une irritation du système nerveux et gênent la circulation de l’influx nerveux. On peut retrouver des subluxations à n’importe quelle articulation du corps.

L’expertise du chiropraticien lui permet de détecter, de traiter et de prévenir les problèmes de santé découlant de la présence des subluxations.

L’ajustement chiropratique est une manipulation articulaire, caractérisée par une poussée directionnelle précise, énergique et rapide, sous une force contrôlée. L’ajustement constitue une partie importante du travail d’un docteur en chiropratique. L’Organisation mondiale de la Santé reconnait que seul le chiropraticien détient une formation adéquate pour poser ce geste d’une grande précision.

Le rôle de l’ajustement est de restaurer la circulation de l’influx nerveux en éliminant les interférences créées par les subluxations vertébrales. Il existe plusieurs techniques chiropratiques qui ont toutes le même but : diminuer au maximum l’influence des subluxations afin d’assurer un fonctionnement optimal du système nerveux.

Le chiropraticien peut aussi employer des traitements dits complémentaires, visant à diminuer l’inflammation et la douleur ou à accélérer le processus de guérison.

Il existe de nombreuses raisons pour consulter en chiropratique. Les mauvaises postures au travail, les mouvements répétitifs, les accidents, le stress quotidien, la grossesse et les blessures sportives peuvent tous être des causes de subluxations étant à la source de vos problèmes de santé.

Même si vous ne ressentez pas aucune douleur, il est toujours suggéré de procéder à une vérification de la santé de vos articulations. Votre colonne vertébrale joue un rôle important dans la transmission nerveuse : il est donc impératif d’en assurer le bon fonctionnement. Consultez un docteur en chiropratique.