Oui, ils sont mignons et doux, mais saviez-vous que les animaux de compagnie peuvent améliorer votre santé? À titre de spécialiste de la prévention, Dr Morin est toujours intéressé par les alternatives naturelles aux médicaments potentiellement dangereux. Et quoi de plus naturel que de jouer avec Puppy ou s’amuser avec Minette?

En fait, selon les recherches scientifiques, s’occuper d’un ami poilu peut réduire vos chances d’être malade. Une étude a examiné 938 bénéficiaires d’as­surance maladie des personnes âgées, aux États-Unis. Après avoir contrôlé divers facteurs de risques de maladies, les chercheurs ont trouvé que les propriétaires d’animaux visitaient leur docteur beaucoup moins souvent durant une année en comparaison avec les sujets qui ne possédaient pas de petit animal (J Pers Soc Psychol 1990; 58:1081-6).

Une autre équipe de scientifiques a comparé les changements de l’état de santé entre 71 nouveaux propriétaires de petit animal et 26 personnes sans animal. Après un mois, les nouveaux propriétaires de petit animal ont rapporté des baisses significatives de leurs problèmes mineurs de santé et leurs résultats de bien-être général sont demeurés élevés durant six mois. En contraste, les sujets sans petit animal n’ont pas ressenti d’amélioration significative de leur santé {JR Soc Med 1991: 84:717-20).

Alors, il semble bien qu’adopter un ani­mal abandonné dans un refuge d’ani­maux puisse sauver la vie de l’animal et aussi la vôtre – ou à tout le moins, la prolonger! Les experts disent que la raison du lien entre la possession d’un petit animal et la santé en est une à multifacettes. Il semble que s’occuper d’un petit animal réduise plusieurs facteurs de risques de maladies incluant l’anxiété, la dépression, l’hypertension et l’inactivité. Poursuivez votre lecture pour en savoir en peu plus sur les biens faits de possé­der un petit animal.

Faire taire la pression sanguine et les maladies du cœur

Le stress est une cause majeure de pro­blèmes de santé dont s’occupe Dr Morin. Un des avantages d’avoir un petit animal est une diminution du niveau de stress — aussi bien qu’une diminution des risques des désordres associés au stress incluant l’hypertension artérielle et les maladies du cœur.

Selon un rapport présenté à la 72e réunion annuelle de « l’American Heart Association » en novembre 1999, un ami quadrupède peut aider son propriétaire à garder sa pression sanguine en contrôle.

Les chercheurs ont suivi 48 hommes et femmes avec de l’hypertension artérielle.

Tous ces patients travaillaient comme agents de change, une carrière qui impli­que de hauts niveaux de stress. À la suite d’un examen physique, on a prescrit aux sujets le médicament anti­hypertenseur appelé lisinopril. La moi­tié des participants a aussi adopté un chien ou un chat.

Après six moins de traitement, on a demandé aux agents de change de passer des «tests de stress» impliquant le calcul mental et la présentation oratoire. Les propriétaires de petits animaux ont exé­cuté les tests avec leur chien ou leur chat dans la même pièce. En comparant les résultats enregistrés au début de l’en­quête, les sujets sans petit animal ont démontré aucune amélioration significa­tive dans leurs réactions physiques au stress telles que la pression sanguine, la fréquence cardiaque et les changements chimiques dans le sang. En contraste, les propriétaires de petit animal ont dé­montré des réductions appréciables pour ces trois paramètres.

Tous ces patients travaillaient comme agents de change, une carrière qui impli­que de hauts niveaux de stress. À la suite d’un examen physique, on a prescrit aux sujets le médicament anti­hypertenseur appelé lisinopril. La moitié des participants a aussi adopté un chien ou un chat.

Après six moins de traitement, on a demandé aux agents de change de passer des «tests de stress» impliquant le calcul mental et la présentation oratoire. Les propriétaires de petits animaux ont exé­cuté les tests avec leur chien ou leur chat dans la même pièce. En comparant les résultats enregistrés au début de l’en­quête, les sujets sans petit animal ont démontré aucune amélioration significa­tive dans leurs réactions physiques au stress telles que la pression sanguine, la fréquence cardiaque et les changements chimiques dans le sang. En contraste, les propriétaires de petit animal ont dé­montré des réductions appréciables pour ces trois paramètres.

Bouger avec le meilleur ami de l’homme

S’occuper d’un petit animal peut aussi apporter un bénéfice important pour la santé: cela peut accroître votre niveau d’activités physiques. Cela est particuliè­rement vrai pour les propriétaires de chien. Après tout, quelqu’un doit quoti­diennement promener le «meilleur ami de l’homme»! Et la marche, disent les experts, est une forme d’exercice des plus efficaces.

Une toute récente étude qui a suivi 107 hommes retraités sur une période de 12 ans a trouvé que, «le taux de mortalité parmi les hommes qui marchaient moins de 1.6 km par jour était presque deux fois plus élevé que chez ceux marchaient plus de 3.2 km par jour.» (N Engl J Med 1998; 338:94-9.) Même de légères aug­mentations de la forme physique – comme une promenade quotidienne avec son toutou – diminuent de façon si­gnificative le risque de maladies du cœur, du cancer et autre condition grave. (Lancet 1998; 352:795-62).

Fido: la fontaine de Jouvence?

Vous voulez vieillir en beauté? Adopter un petit animal. Selon une toute récente étude, les personnes âgées qui aiment les animaux de compagnie bénéficient d’une vie plus active et sont moins susceptibles de dépendre des autres pour s’occuper d’eux.

Les études scientifiques démontrent que les adultes d’un âge «certain» possédant un petit animal sont plus autonomes que ceux qui n’en ont pas. Une analyse d’une durée d’un an, publiée au prin­temps 1999, a recueilli des données sur 995 adultes canadiens âgés de 65 ans et plus. L’étude a révélé que les personnes âgées qui n’avaient pas de petit animal avaient plus de difficultés à compléter leurs activités journalières essentielles à mesure qu’elles vieillissaient en compa­raison avec les personnes qui possé­daient un petit animal (J Am Geriatr Soc 1999; 47:323-9).

Assurez-vous une tranquillité d’esprit

 Si vous avez déjà observé un chaton ou un chiot faire des cabrioles, vous savez sans doute que ces pirouettes peuvent déclencher le rire. Il n’est pas étonnant que les études psychologiques indiquent que les propriétaires d’un petit animal profitent d’un meilleur sens de bien-être. En fait, les personnes qui partagent leur vie avec un petit animal sont moins sus­ceptibles de souffrir de dépression ou d’anxiété en comparaison avec celles qui ne possèdent pas de petit ami poilu.

Cette découverte est spécialement notable chez les personnes qui vivent seules parce que les petits animaux apportent de la compagnie et donnent une occa­sion de rencontrer d’autres personnes.

Quel petit animal est bon pour vous?

Maintenant, vous avez décidé d’adopter un petit animal, mais par où commencer? Pour décider quel animal sera le meilleur pour vous, allez à la bibliothèque locale ou à la librairie consulter des volumes sur le choix d’un animal. Vous pouvez aussi communiquer avec la clini­que vétérinaire locale et vous informer sur les causeries ou programmes qui y sont offerts. Lorsque vous serez prêt à adopter votre petit animal, vous pouvez communiquez soit avec la S P C A soit avec un refuge pour animaux locaux.

Attention:

  • Les femmes enceintes devraient éviter le contact avec les excréments de chat, car ils sont associés à un désordre appelé toxoplasmose.
  • Si vous ou un membre de votre fa­mille souffrez d’allergies, d’asthme ou autres problèmes de santé, parlez-en à un professionnel de la santé avant d’adopter un petit animal.
  • Si vous avez un jeune enfant, parlez- en au praticien de votre enfant avant d’adopter un petit animal.

Mon nom est Marc Morin et je suis chiropraticien à Ste-Dorothée depuis 25 ans. J’ai comme objectif de vous éduquer sur la Chiropratique pour qu’elle puisse jouer un rôle plus actif dans le rétablissement et le maintien de votre santé.

(450) 689-7361

marcmorin@videotron.ca

641 boulevard Samson
Sainte-Dorothée, Laval, QC
H7X 1J9