Ravivez votre bien-être Programme de 10 semaines – 2e partie

Voici la deuxième partie du programme révolutionnaire du Dr Morin. Si vous avez suivi la première partie du programme et si vous avez réussi à accomplir tous les défis, vous avez sans doute remarqué des changements importants de votre niveau de santé.

Dr Morin encourage aussi les patients à changer leur attitude de bien-être, d’une attitude concentrée sur la maladie à une attitude axée sur la prévention.

 Semaine 6 :

Faites de l’exercice!

Défi: Un programme d’exercices personnalisé selon vos besoins

Décider de faire de l’exercice régulièrement peut être tout un défi. Le secret, pour surmonter ce défi, est de créer des circonstances favorables. Lorsque vous aurez commencé à récolter les récompenses de l’exercice telles qu’une meilleure énergie et un moindre risque de maladies, garder votre motivation deviendra une seconde nature.

Fermez les yeux et visualisez pendant quelques minutes ce que vous serez devenu et ce que vous ressentirez lorsque vous aurez atteint votre objectif.

Pensez au pantalon caché au fond de votre garde-robe que vous pourrez enfiler, ou imaginez-vous jouant au soccer avec vos enfants sans être essoufflé. Ensuite, mettez par écrit le genre de vie que vous avez visualisé.

Gardez cette feuille dans votre portefeuille ou votre sac à main et relisez-la chaque fois que vous serez tenté d’omettre une séance d’entraînement.

Voici quelques conseils de Dr Morin pour vous aider à être en forme et à le rester :

  • Maintenez des rendez-vous chiropratiques réguliers. Une blessure est ce qui nuit le plus à un programme d’entraînement. Heureusement, les visites au Dr Morin peuvent vous aider à prévenir les blessures en gardant votre colonne vertébrale dans un alignement optimal et en vous procurant les remèdes naturels contre les douleurs musculaires.
  • Coulez votre horaire dans le béton. Le secret pour maintenir un programme d’exercices est de l’inclure dans votre horaire. Réorganisez chaque journée afin de réserver du temps pour votre période d’entraînement et jurez-vous de tenir cet engagement. La plupart des experts s’entendent pour dire que les exercices d’aérobies devraient être pratiqués durant au moins 30 minutes, cinq à sept jours par semaine. De plus, il est important de faire des exercices d’endurance tels que des exercices avec des poids ou des exercices callisthéniques durant au moins 30 minutes deux fois par semaine. N’oubliez pas les étirements durant au moins 10 minutes suivant chaque session.
  • Adoptez la règle de 10 minutes.

Engagez-vous à faire de l’exercice durant au moins 10 minutes, même les jours où cela ne vous «tente» pas. Si vous êtes encore trop fatigué ou épuisé après 10 minutes, alors, et seulement à ce moment-là, cessez votre entraînement. Toutefois, le simple fait de commencer vous incitera habituellement à continuer.

  • Ayez du plaisir. L’erreur de plusieurs personnes est de choisir une activité qu’elles n’aiment pas. C’est le moyen infaillible de s’exposer à l’échec. Pourquoi vous torturer? Ayez de l’imagination. Si le jogging ne vous convient pas, pensez au tennis, à la randonnée pédestre ou au patin à roues alignées. Pourquoi pas un cours de salsa?
  • Le système du partenaire. Pour garder la motivation, liez-vous d’amitié avec quelqu’un qui s’entraîne. Choisissez un ami ou une voisine avec un horaire, un niveau de forme physique et des objectifs d’entraînement semblables aux vôtres. Une autre possibilité est de former un groupe de personnes s’entraînant ensemble. Par exemple, les clubs de marche sont une motivation très efficace pour aider les nouveaux marcheurs à persévérer.
  • Commencez lentement trop d’exercices et trop vite peut provoquer des douleurs musculaires et décourager les aspirants athlètes. Alors, concentrez vos efforts sur le long terme et commencez lentement.
  • Bougez. Les athlètes de haut niveau savent que l’entraînement multidisciplinaire peut catapulter une personne au sommet de la forme physique. Si la perspective de vous engager dans le même exercice chaque jour vous ennuie, choisissez différentes sortes d’activités et pratiquez-en une par jour.

Semaine 7:

Profiter de la nature

Défi: Le contact avec la nature.

La philosophie de santé chiropratique enseigne que comme tout ce qui existe dans la nature, les humains ont un sens très développé de sagesse intérieure qui les oriente vers une santé optimale.

Malheureusement, les signes extérieurs de notre société moderne au rythme accéléré nous isolent de la sagesse intérieure de nos corps. Combien de fois avez-vous ignoré les signes de stress ou de fatigue parce que votre horaire ne vous permettait pas une minute d’arrêt?

Comme les médicaments et la chirurgie masquent également les tentatives de notre sagesse intérieure à communiquer avec nous, les chiropraticiens pensent qu’ils devraient être utilisés seulement lorsqu’absolument nécessaires.

Cette semaine, rappelez-vous que vous êtes un être naturel en vous entourant de la nature. Réservez une fin de semaine avec votre famille pour une randonnée pédestre ou émerveillez-vous devant un coucher de soleil. Si vous êtes citadin, visitez un parc ou un arboretum. Découvrez votre pouce vert en entretenant un jardin ou des plantes d’intérieur. Adopter et s’occuper d’un animal de compagnie est un autre moyen fort agréable pour faire le lien avec la nature.

Semaine 8:

La santé financière

Défi: Actualisez le budget familial.

Les problèmes financiers peuvent vous causer plus de tort que votre portefeuille. Les recherches révèlent que la santé financière influe, de manière importante, sur le bien-être physique. Les problèmes financiers sont liés à un plus grand risque de dépression, d’anxiété et autres désordres physiques. Les scientifiques se sont récemment intéressés à ce lien «portefeuille – santé» dans une étude portant sur 1,036 résidents de l’Ohio. Ils ont trouvé que les membres d’une famille ayant des soldes élevés de cartes de crédit – en fonction de leurs revenus – ont plus de risques de souffrir d’atteintes physiques et de stress émotionnel en comparaison avec les personnes qui gardent le contrôle de «l’argent de plastique» (Soc Sci Med 2000;50:517-29). Cette semaine, prévoyez quelques heures pour réviser votre budget familial. Si vous possédez un ordinateur, recherchez les services en ligne de votre institution financière et envisagez l’achat d’un programme de gestion financière de bonne qualité tel que «Quicken®» ou «Microsoft Money®». Il serait peut-être également bon de prévoir des rencontres de planification financière hebdomadaires ou mensuelles avec votre conjoint (conjointe) ou votre famille. Si vous vous sentez dépassé, pensez à consulter un professionnel en gestion financière.

Semaine 9:

La spiritualité

Défi: La relation avec votre côté spirituel

Depuis des millénaires, la médecine «moderne» a rejeté le rôle de la spiritualité dans les soins de santé comme étant tout simplement une supercherie. Mais, depuis les dernières années, d’autres preuves scientifiques ont confirmé que la spiritualité influe de façon importante la qualité de vie. La recherche démontre que ceux qui s’engagent régulièrement dans la spiritualité bénéficient d’une vie plus longue, a une tension artérielle plus basse et un risque moins élevé de maladies.

Il existe plusieurs moyens de faire le lien avec la spiritualité. Vous avez le choix : prier, apprendre à méditer, faire du yoga ou du tai’ chi, écrire un journal intime, vous porter bénévole pour un organisme charitable local, lire des textes sacrés, ou assister à des offices religieux.

Semaine 10:

Ajustez votre attitude

Défi: Voyez le bon côté des choses.

Saviez-vous qu’une attitude bougonneuse peut non seulement résulter en perte d’amis, mais peut aussi raccourcir vos jours? Une récente étude, qui a suivi 839 sujets durant trois décennies, a trouvé que les pessimistes avaient 19% plus de risques de décéder prématurément que les optimistes (Mayo Clin Proc 2000;75:140-3). Une autre étude a suivi 99 diplômés de l’Université Harvard âgés de 30 à 60 ans. Les résultats des examens physiques ont démontré que les pessimistes avaient plus de risques de souffrir d’une mauvaise santé vers le mitan de la vie en comparaison avec les optimistes (J pers Soc Psychol 1988;55:230-7). D’autres recherches indiquent que les optimistes ont de meilleures chances de récupérer d’un cancer que les pessimistes (Pschol Aging 1996; 11:304). Cette semaine, concentrez-vous vraiment sur le côté positif des choses. Pour en découvrir les bienfaits, commencez par vous entourer d’amis optimistes et évitez les relations «toxiques» qui vous dépriment. Ensuite, identifiez les occasions qui déclenchent des pensées pessimistes. Corrigez cette habitude destructrice en reconnaissant le côté positif d’une situation «négative». Par exemple, au lieu de maugréer sur les circonstances négatives d’une journée pluvieuse comme une circulation routière plus dense, concentrez-vous sur les facteurs positifs tels que le bruit tranquille et l’odeur de la pluie, le moindre risque de sécheresse, ou les magnifiques fleurs qui s’épanouiront grâce à la pluie. Les psychologues appellent cette stratégie le “reframing ». Et, les experts rapportent que le “reframing” peut métamorphoser un pessimiste en un optimiste.

Mon nom est Marc Morin et je suis chiropraticien à Ste-Dorothée depuis 25 ans. J’ai comme objectif de vous éduquer sur la Chiropratique pour qu’elle puisse jouer un rôle plus actif dans le rétablissement et le maintien de votre santé.

(450) 689-7361

marcmorin@videotron.ca

641 boulevard Samson
Sainte-Dorothée, Laval, QC
H7X 1J9

2017-09-08T21:44:08+00:00 1 mai 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire

sept − six =